Stomps qui frappent guident, obsèdent
Musc volutes tout y est.
Au centre de la pièce pastille ronde, épaisse.
Un lit surélevé. Elle,
S'offre des largesses, gourmandes, échevelées
Les peaux qu'elle confesse de ses gestes sacrés
Frissonnent d'allégresse au gré de ses désirs.

Son corps est préhensile il est mains, il est doigts
Il capte, il divise, multiplie ses vouloirs
Il happe, gobe, attise, il est dieu
Il est Loi.

Il compose les rythmes impose le tempo
Exige qu'éjaculent symphonies, concertos
Rhapsodies, marches, fugues.
Andante. Fortissimo…

Et l'acmé assassine la fige.

Doux silence !
Vers une autre naissance…
Au bordel de la vie.
Top