Janice prend des poses
Elle glisse ses doigts
Sur la fente mi-close
Qui tressaille de joie.

Elle exhale, soupire
Se teinte de rougeurs
Ondule, le plaisir
Irrigue son majeur.


Sa poitrine se dresse
Innervée de douceurs
Tout en elle professe
Le culte jouisseur.

Son corps est une houle
Vague, écume, siphon,
Une foule qui roule
Laboure son sillon.


Et Janice s’empale,
Se cambre sur le vît
De jade, bicéphale
L'enfourche, l’engloutit.

Ses lèvres vont et viennent
En rythme syncopé
Hypnotique, obscène.
Fière, ouverte, comblée

Janice prend la pose
Devant la caméra
Comme une fleur éclose.
Flamboyant apparat.
Top